contact-desktop

Un direct mail RGPD
POSTED 12,November 2018
Un direct mail à l’ère du RGPD ? Bien sûr.

Vous aimeriez envoyer un direct mail à vos propres clients, mais… vous vous demandez si c’est encore possible, après l’introduction de la nouvelle législation européenne sur les données, le RGPD. En effet, depuis mai 2018, les données personnelles des consommateurs sont mieux protégées. Cela signifie-t-il que vous ne pouvez plus communiquer par courrier ? Pas du tout. C’est encore parfaitement possible ; découvrez comment ci-dessous.

Le 25 mai 2018, le RGPD (Règlement général sur la protection des données) est entré en vigueur. Il s’agit d’une législation européenne aux conséquences considérables, qui vient en réponse à certains traitements douteux de notre précieuse vie privée. En bref : chaque personne ou organisation qui conserve des données personnelles de consommateurs est désormais obligée d’observer certaines règles en termes de sécurité et de transparence. Un non-respect de ces règles peut résulter en une solide amende. Mais n’en arrivons pas là. Tout d’abord, rafraîchissons nos connaissances sur le RGPD.

RGPD : qu’entend-on par données personnelles ?
 

Que sont exactement les données personnelles ? Ce sont toutes les données qui permettent d’identifier une personne, comme son nom, son adresse, ses numéros de téléphone, adresses e-mail, noms d’utilisateur, adresse IP, etc. Si vous conservez ce type de données - de personnes intéressées, de clients (potentiels)… - pour votre entreprise, le RGPD s’applique à vous. Mais vous devrez tout autant tenir compte de ses prescriptions lorsque vous achetez, louez ou même utilisez simplement un fichier d’adresses.


La législation du RGPD repose sur quatre piliers
 

La législation du RGPD repose sur quatre piliers
 

Qu’implique cette loi ? Le RGPD peut se résumer en quatre principes :

  1. Les utilisateurs doivent pouvoir demander, faire modifier ou supprimer leurs données.
  2. Chaque utilisateur a même le ‘droit à l’oubli’ : toute personne peut demander un effacement de ses données.
  3. Vous devez informer les utilisateurs clairement et en toute transparence sur la collecte et le traitement que vous faites de leurs données.
  4. Dans le cas d’une (potentielle) fuite de données – suite, par exemple, à un hacking, un disque dur qui a planté ou la perte de votre smartphone – vous devez signalez cette fuite endéans les 72 heures auprès de l’Autorité de protection des données.

Avant toute création de produit ou élaboration de nouveau projet, mieux vaut réfléchir au préalable au traitement et à la protection des données personnelles. C’est ce qu’implique le principe de « protection de la vie privée dès la conception ». Et si vous offrez des produits et services, mieux vaut s’appuyer sur les méthodes les plus respectueuses de la vie privée. Là, on parle du principe de « protection des données par défaut ».

Vous avez déjà des questions sur le RGPD ?

Parlez-en avec un expert PME

À retenir : n’envoyez des e-mails qu’à des personnes qui ont fourni leur accord explicite, via un ‘opt-in’. Attention : vous ne devez pas demander d’autorisation pour vous adresser par e-mail à vos propres clients sur des sujets en lien avec leur achat et qui peuvent les intéresser.

Comment adapter vos campagnes de direct mail au RGPD ? Découvrez-le ici.
 

Vous restez responsable du RGPD
 

Nous arrivons à un point crucial. En tant qu’entreprise, vous devez répondre vous-même aux critères du RGPD. Mais ce n’est pas tout : vos fournisseurs doivent eux aussi être en ligne avec le RGPD. Si vous achetez ou louez une base de données pour enrichir votre propre base de données, c’est vous qui êtes responsable de l’application du RGPD. Vérifiez donc la conformité de votre fournisseur de données avant d’entamer une collaboration.

Choisissez un partenaire data en règle avec le RGPD
 

Vous cherchez à étendre votre base de clients ? Une campagne de direct mail ciblée reste le meilleur des moyens. Pourquoi ? Parce que des publicités générales et non-adressées sont moins bien perçues. Toujours plus de consommateurs ne sont réceptifs qu’à une publicité qui les concerne directement. Donc plus votre communication est ciblée, mieux elle fonctionnera. C’est toute l’idée derrière la location de fichiers d’adresses de profils bien spécifiques. Vous pouvez choisir vos prospects sur base de leur âge, lieu de résidence, niveau et mode de vie… Vous voulez vous assurer que ces bases de données soient conformes au RGPD (puisque vous en prenez la responsabilité) ? Alors choisissez un partenaire data qui réponde à tous les critères du RGPD. 
Pas uniquement pour éviter d’encourir la menace d’une amende européenne, mais aussi parce qu’une communication conforme au RGPD fait bien meilleure impression auprès des consommateurs.

Saviez-vous que vous pouvez trouver chez bpost des fichiers d’adresses 100% conformes au RGPD ?

Découvrez ici les Audience Packs

Vous trouverez ci-dessus quelques conseils relatifs à la gestion des données dans le cadre du marketing direct. Ce document ne couvre pas toute la règlementation RGPD et ne remplace pas les recommandations de votre conseiller juridique lorsque vous la mettez en application.